.
EN               IT            FR

Comment surfer sur ce site?

Pour une visite rapide cliquez sur les galeries dans le menu. Vous pouvez naviguer et agrandir les images en cliquant sur les images. Pour retourner dans le menu principale cliquer sous l’image

Bonjour à tous et bienvenue aux nouveaux visiteurs comme aux familiers de mon nouveau site, crée en Mars 2015. Le site d’origine a simplement été scindé en deux parties afin de regrouper sur un nouveau mes gouaches, travaux de plein air réalisés au kent et en Sicile www.nicholasstedmangouache.com. Provoquer, perturber ou choquer le spectateur n’est pas le but de mon travail. Mon propos est ailleurs. J’adhère à cette définition du dictionnaire Chambers « l’art est l’application d’un talent à produire du beau ». L’effet de la provocation se dissipe assez vite à moins qu’il ne s’accompagne de d’artefacts convaincants et d’un choc esthétique. Je peins quant à moi, pour produire une œuvre qui se laisse regarder au quotidien, porteuse de mes émotions et riche de mon expérience, qui puisse accompagner toute une vie. Mon travail part souvent d’une vision fugitive. Une image surgie et capturée par hasard mais puissante et chargée d’un fort impact psychologique ou philosophique : la vue plongeante sur des plongeurs, la chute volontaire des acrobates et des danseurs au moment où le corps « lâche », sur la scène ou dans la ville. Je retravaille l’image et la recompose, hors contexte, « à l’état pur ». Je sollicite parfois des modèles et je les mets en situation de gravitation, suspendus dans le vide, accroché à des cordes. Tandis que je peins, des modifications s’imposent à moi : changer le point de vue du spectateur, rechercher la position exacte du corps qui révèle telle ou telle asymétrie. Peu à peu une nouvelle image surgit, plus complexe, surprenante, source d’étonnement et parfois de fascination. Pratiquement toutes les peintures visibles sur le site mettent en scène la figure humaine et ont été réalisées avec des artistes du monde de la chorégraphie ou du cirque rencontrés à Paris où j’ai vécu 28 ans. Le thème des plongeurs est né à Nice durant cette période et il s’est prolongé en Sicile où je réside et travaille actuellement. Mon travail est réparti en 6 galeries Dans la première, je présente la série de « Fractal » qui met en scène des figures qui tombent ou entrent dans un fond fracassé, morcelé, chaotique mais aussi peut-être de reconstruction à venir. La galerie 2 contient la série « orbital » les corps d’acrobates et de danseurs gravitent, figures organisées telles des hiéroglyphes ou de compositions abstraites La galerie 3 regroupe les représentations plus classiques des plongeurs, qui explorent tous les moments signifiants, du début à la fin du processus : le plongeon, la chute, le lâcher prise La galerie 4 présente des polyptiques organisés en scènes narratives autour d’un sujet central morcelé. Evocation fragmentée d’un avant et d’un après, corps pénétrant l’eau ou recouverts de sable, caresse du vent, immersion et abandon. Corre -lation corps-éléments inscrits dans des moments épars. La série “Chorus” regroupe différents supports et différents medium : fourrures acryliques, toile de Jouy, tarlatane. Ces matérialités induisent un langage particulier avec l’image du corps et renvoient à un imaginaire mystérieux et décalé. La dernière galerie concerne mon travail sur les bannières et les études associées. Le format de la bannière de rue s’est imposé à moi à la suite d’un concours dont j’avais remporté le prix, par son caractère monumental voire théâtral, adaptable au dehors comme au-dedans Très bonne visite. N’hésitez pas à me contacter et me faire part de vos remarques quelles qu’elles soient. .

Site mise à jour le 08 février 2017 (traduction francaise)